Warm Showers va-t-il devenir 100% payant ?

Triste nouvelle dans le monde du cyclotourisme. Le bien nommĂ© Warm Showers que j’adore, vĂ©ritable rĂ©fĂ©rence pour tout voyageur Ă  vĂ©lo, a depuis quelques mois, pris le parti de faire payer des frais d’inscriptions Ă  tous les nouveaux membres. Analyse de la situation.


L’application Warm Showers payante

Warm Showers n’en est pas Ă  son premier coup de Trafalgar.

Nous avions déjà reçu une bonne douche froide (si je puis dire) quand leur application est devenue payante.

Laissez-moi, d’ailleurs vous raconter une petite histoire Ă  propos de leur application :


Deux applications ? Bizarre…

Il Ă©tait une fois, une première application. L’application officielle de WarmShowers.org.

Elle Ă©tait gratuite, mais Ă©tant gĂ©rĂ©e par des bĂ©nĂ©voles, elle ne fonctionnait pas toujours très bien et souffrait de quelques bugs… tout comme le site, d’ailleurs.

Mais on ne s’en plaignait pas. Après tout, c’Ă©tait dĂ©jĂ  formidable que des volontaires passionnĂ©s prennent de leur temps pour ce site si utile.

Et puis un beau jour, une deuxième application de Warmshowers a vu le jour. Elle rĂ©pondait Ă©galement au doux nom de Warm Showers… Ă  la petite diffĂ©rence que ça terminait par LLC, et non .org.

Celle-ci n’Ă©tait pas gratuite en revanche, loin de lĂ  ! Il fallait dĂ©bourser soit 18 € tous les ans, soit 3 € par mois. Tout ça pour avoir le droit d’accueillir gratuitement des voyageurs chez soi… Ă  la bonne heure !


paying warm showers
Voici ce que l’on peut lire après avoir tĂ©lĂ©chargĂ© l’application officielle

Il faut savoir une chose. Selon la communication officielle de Warm Showers, la première application est non officielle et gérée par des bénévoles. En revanche, le deuxième (malgré sa terminaison LLC) est estampillée application officielle de Warm Showers.

Et très Ă©trangement, depuis que la nouvelle application a vu le jour, l’ancienne (la non-officielle), ne fonctionne plus du tout. CoĂŻncidence ? Pas sĂ»r…

Je crois qu’avec cette histoire d’application payante, Warm Showers s’est tirĂ© une première balle dans le pied. Les rĂ©actions ne se sont pas faites attendre et Ă©taient très majoritairement nĂ©gatives. Particulièrement de la part des fans de la première heure.

Mais il y a plus fort. Préparez-vous pour le deuxième coup de Trafalgar !


Le site Warm Showers devient aussi payant

Ok, je vais mesurer un peu mon accroche : Le site devient payant uniquement pour les nouveaux membres. Pour valider son inscription, chaque nouvel inscrit doit payer 30 $ qui lui suffiront pour être inscrit à vie.

Ça n’est pas tout neuf, quelques mois dĂ©jĂ , mais c’est tellement passĂ© inaperçu que je tenais Ă  commenter cette nouveautĂ©.

Ainsi, comme le nouveau Couchsurfing payant, Warm Showers n’a pas rĂ©sistĂ© Ă  l’appât du gain.


Payer pour héberger gratuitement ?

On entend Ă©normĂ©ment cette critique de la part des utilisateurs. Comment voulez-vous que de nouveaux utilisateurs acceptent de payer 30 $ pour avoir le droit d’hĂ©berger gratuitement des cyclotouristes ?

Ça n’a juste aucun sens. Tout ce qu’ils vont rĂ©colter sur le long terme, c’est plus de demande que d’offre. On peut donc s’attendre, dans les prochaines annĂ©es, Ă  avoir trop peu d’hĂ©bergeurs par rapport au nombre de voyageurs. Les cyclovoyageurs vont donc moins utiliser le site pour se tourner vers d’autres alternatives plus sures (Couchsurfing, BeWelcome, Trustroot…).

Personne ne voudra payer pour hĂ©berger. Il faut d’autres solutions pour faire entrer l’argent.


Et que dire des pays moins riches ?

J’ai voyagĂ© entre autres en Turquie et en Iran. LĂ -bas, la communautĂ© Warm Showers Ă©tait Ă©tonnamment dĂ©veloppĂ©e. J’ai Ă©tĂ© accueilli Ă  bras ouverts par des gens souvent assez pauvres et simples.

warm showers

Que doit-on dire aux futurs membres de ces pays qui veulent aussi aider les voyageurs de passage ?

“Vous qui gagnez 300 $ par mois, merci de payer 10 % de votre salaire pour avoir le droit d’hĂ©berger gracieusement un voyageur occidental bien plus aisĂ© que vous”

Bonne chance !


Couchsurfing Ă  fait encore pire !

Il faut tout de mĂŞme reconnaitre que, mĂŞme si la manière n’est pas top, c’est un comportement d’enfant de chĹ“ur Ă  cĂ´tĂ© de ce qu’a fait Couchsurfing.

Ils ont fait quoi ? Ils ont mis le couteau sous la gorge de tous leurs utilisateurs. Un beau matin (ou pas), le 14 mai 2020, toute personne qui souhaitait se connecter Ă  son compte tombait sur ce message :

couchsurfing payant

En d’autres termes. “Tu payes ou bien tu dis adieu Ă  ton profil, tes amis, ta messagerie, tes rĂ©fĂ©rences…”

Moyen, moyen…

Vous ne le saviez pas ? J’en parle plus en dĂ©tails sur cet article.


Que doit faire Warm Showers alors ?

Selon moi, faire payer tous les nouveaux arrivants n’est pas une solution viable sur le long terme, d’autant plus qu’il y a dĂ©jĂ  l’application payant. Trop, c’est trop.

Je le répète, personne ne voudra payer pour héberger gratuitement !

La meilleure solution alternative : faire payer aux voyageurs le nombre de demandes. Autrement dit, les cyclotouristes uniquement devront payer une faible somme pour chaque demande d’hĂ©bergement envoyĂ©e.

Je suis convaincu que si les voyageurs payaient quelques centimes par demande, ils limiteraient le copier-coller. Ils n’enverront des demandes qu’aux profils les plus intĂ©ressants, et leurs messages seront plus qualitatifs. Il y aura donc moins de demandes polluantes et plus de demandes intĂ©ressantes.

Une autre fonctionnalitĂ© possible serait de ne rĂ©server les “request” que pour les membres qui ont fait une donation minimum pour le site.

Ces solutions seront beaucoup plus justes et tout le monde y gagnerait.


Il faut sauver Warm Showers

Faire payer pour l’application, faire payer les nouveaux membres sur le site… quelle sera la prochaine Ă©tape ?

Ils sont en train de se suicider. Ă€ nous de les aider avec nos armes : Il faut tĂ©moigner auprès d’eux, il faut se mobiliser pour leur expliquer notre point de vue. Ils doivent comprendre l’enjeu. Il faut leur proposer notre aide, car avant toute chose, c’Ă©tait une histoire de bĂ©nĂ©voles.

Ils vont hĂ©las perdre petit Ă  petit le crĂ©dit qu’ils avaient auprès de leur noyau dur de fans. Des fans qui vont sans doute finir par se mobiliser entre eux pour crĂ©er leur propre site d’hĂ©bergement de cyclotouristes… et pourquoi pas ? En fait, ça a dĂ©jĂ  commencĂ©, regardez ça : https://warmshowers.bike/

Et pourquoi ne pas accélérer le développement du phénomène des Greeters ?

oVo