10 bonnes raisons d’adopter Warmshowers

Petite piqure de rappel : Warmshowers, à l’instar de Couchsurfing, est un site de mises en relations entre voyageurs et locaux qui offrent l’hébergement gratuit.

Les deux sites n’ont pas tout à fait le même positionnement. Couchsurfing est plus mainstream, tandis que Warmshowers est réservé aux cyclotouristes.

warmshowers france

J’ai déjà publié un article qui compare les deux sites. Ici, je vais vous exposer ici 10 raisons qui m’ont fait tomber amoureux de Warmshowers.

1. La recherche d’hôte par localisation

Voilà un avantage, et non des moindres ! Lorsqu’on voyage à vélo, le choix d’un hôte est souvent contraint par sa localisation.

Par exemple, si vous envisagez une escale dans 80 kilomètres, vous allez pouvoir rechercher dans une zone géographique bien précise quelle personne est disponible pour héberger des voyageurs. Vous pouvez ainsi faire le moins de détours possibles. On peut choisir l’hôte idéal selon son itinéraire et les kilomètres que l’on veut parcourir.

Quand la ville est grande, cette fonction s’avère aussi très utile. Elle va vous éviter de traverser 30 kilomètres de banlieue pour vous retrouver à l’opposée de votre route au milieu de nulle part. Vous savez exactement où vous allez quand vous faites votre demande.

carte hotes

2. Des demandes d’hébergement simplifiées

Les demandes d’hébergement sur Warmshowers sont simples, directes, et surtout : On peut laisser son numéro de téléphone sur son profil !

Un avantage indéniable qui offre immédiatement accès à une multitude d’hôtes. Personnellement, je les contacte sur WhatsApp quand je m’y prends un peu en avance. Si je suis dans l’urgence et que je suis déjà sur place, j’appelle directement. En général, ça marche. Les personnes entendent ma voix et sont rapidement mis en confiance. Ces appels dans l’urgence ont sauvé deux fois ma nuit. À Stuttgart et à Ankara.

Dites-vous bien que sur Couchsurfing, il est quasiment impossible de mener à bien une demande de dernière minute. Les gens ont moins confiance, et répondent souvent sous plusieurs jours… s’ils répondent. C’est là où l’on voit l’importance de la qualité sur la quantité.

3. Sur Warmshowers, la qualité prime sur la quantité

Ici la sélection se fait autour de la passion du vélo. Ça n’est plus la communauté des voyageurs, c’est la communauté des cyclovoyageurs !

Effectivement, il n’y a pas énormément de monde. Mais les personnes inscrites honorent leurs engagements vis-à-vis de la communauté.

Ils n’ont pas créé un profil un jour, comme ça, parce qu’ils voulaient voyager à moindre frais une fois, et l’ont oublié. Ce phénomène se retrouve beaucoup trop sur Couchsufing. Ceux qui ont créé un profil sur Warmshowers savent pourquoi, et ils savent que la solidarité entre cycliste est ce qui va primer sur tout le reste.

C’est un filet de sécurité très rassurant !

4. Par des cyclistes, pour des cyclistes

La plupart des personnes qui vous héberges sur Warmshowers sont eux-mêmes des cyclistes expérimentés. Ils sont passionnés de vélo et de voyage. Ce que je vis, beaucoup l’ont déjà vécu.

En d’autres termes, ils lisent vos pensées. Ils connaissent parfaitement vos attentes, et ils les comprennent.

Ils savent qu’on débarque sale, épuisé et affamé. En débarquant chez certains, dégoulinant de sueurs, j’ai dégusté ces phrases avec un plaisir exquis : “Ok, ne te force pas à me parler, vas prendre une bonne douche, et repose-toi un peu. Je te prépare un bon diner, on va pouvoir discuter à ce moment-là. Au fait, tu as du linge à laver ?” 

De vraies petites mamans ! Un bonheur !

5. Des rencontres incroyables

Je ne compte plus les rencontres magnifiques que j’ai pu faire via Warmshowers.

Certains m’ont offert le plaisir de pédaler avec moi sur quelques kilomètres, d’autres m’ont emmené visiter des lieux superbes et méconnus des touristes… En fait, ils avaient tous quelque chose de spécial, d’unique à m’offrir.

Et à chaque fois, le moment du départ est un déchirement, un sacrifice. Savoir sacrifier une nouvelle amitié pour la route. Le plus dur, parfois, est de garder le cap, ne pas oublier que l’on n’est que de passage.

6. Ça n’est pas un “site de rencontre”

Couchsurfing est connu pour être un véritable site de rencontre. Je ne compte plus le nombre de garçons sur ce site qui m’ont avoué avoir eu des relations avec des filles de passage. Et il va sans dire que leurs critères de sélection des demandes d’hébergement se basent sur le physique de prétendantes.

Warmshowers est très loin de ce genre de bassesses. On accueille par pur altruisme, par passion partagée, par bienveillance. On se sent responsable de l’autre. Les amitiés que l’on peut s’y faire n’en sont que plus vraies, plus profondes.

7. Pas d’arnaques ou de profiteurs

Les sites d’hébergements gratuits de voyageurs ont une fâcheuse tendance à attirer des personnes mal-intentionnées. La sélection naturelle inhérente à Warmshowers nous affranchit d’un grand nombre de mauvaises expériences.

Croyez-moi, cette garantie de sécurité est vraiment rassurante et permet de voyager beaucoup plus sereinement. Très souvent, j’ai du attendre un bon moment avant de me sentir vraiment à l’aise chez un hébergeur en Couchsurfing. On ne sait jamais s’il n’a pas des intentions cachées (surtout dans les pays les plus pauvres). Et j’ai eu des mauvaises expériences d’ailleurs !

8. Warmshowers est totalement gratuit

Quand certains sites font de plus en plus payer l’adhésion, Warmshowers est resté gratuit. Le site ne vit que sur les dons des adhérents. Et ça c’est beau !

9. De vrais ateliers de réparation

Un autre avantage qui va de pair avec le positionnement cyclotouriste, les hôtes ont très souvent tous les outils et toutes les pièces qu’il faut pour réparer et réviser un vélo.

J’ai vu des véritables ateliers de réparations dans des caves ! Mieux que chez un réparateur professionnel !

Ils avaient toujours des solutions à mes problèmes et ils ont l’œil affuté.

Je me souviens que lors d’une escale à Strasbourg, mon hôte à immédiatement repéré un défaut de montage de mon porte-bagage avant. Il avait été monté dans le mauvais sens, et avait donc endommagé mes sacoches, ce qui était un vrai problème depuis mon départ. Lui, en un cou d’œil a identifié le problème. 3 coups de pinces plus tard, c’était réglé.

10. Des communautés locales

La force de Warmshowers, c’est son côté “communauté”.

Dans certains territoires où le vélo est un truc de passionnés, les amateurs on développé des réseaux rassemblés souvent autours du Warmshowers.

En Iran, j’ai mieux compris. La communauté est tellement petite que tout le monde se connait. Un hôte d’une ville va connaitre un hôte d’une autre ville, c’est normal. Est le plus beau, c’est qu’il va me pistonner vis-à-vis de l’hôte de ma prochaine ville !

Je peux donc passer d’hôte à hôte sans avoir à faire de demandes, juste grâce à leur réseau de cyclistes passionnés. Un microcosme fascinant !

Nous avons vu plus tôt que Warmshowers était mieux que Couchsurfing. Nous voyons ici pourquoi. C’est bien simple, j’ai parfois envie de retourner vadrouiller à vélo uniquement pour faire du Warmshower !