Le vent à vélo : 5 conseils pour le combattre !

Mon Dieu, ce que j’ai pu le dĂ©tester, ce vent dĂ©favorable Ă  vĂ©lo ! Je l’ai maudit, je l’ai insultĂ© dans toutes les langues, et j’ai fini par l’accepter. Avec le vent, il ne faut pas lutter. En revanche, il existe des petites astuces qui pourraient vous aider Ă  minimiser ses effets et en faire presque un copain de route.


Adapter son itinéraire aux prévisions de vent

Si vous avez la chance de rouler au jour le jour sans contraintes d’itinĂ©raire prĂ©cis et que vous visez simplement une ville ou un pays dans les prochains jours ou semaines… c’est votre chance ! Vous allez pouvoir adapter votre itinĂ©raire aux conditions de vent.


Adaptation au vent – Exercice pratique :

ProblĂšme : C’est le matin, vous commencez Ă  prĂ©parer votre monture pour reprendre la route… mais pas avant d’avoir fait un petit “wind check”. Il annonce un vent de nord/est Ă  50 km/h pour toute la journĂ©e sachant que vous allez vers le sud/est. Ce qui signifie que vous devrez lutter contre un pĂ©nible vent latĂ©ral gauche (le vent latĂ©ral Ă  lui aussi tendance Ă  freiner le vĂ©lo).

Solution 1 : Vous rĂ©orientez votre itinĂ©raire vers le sud ouest. Vous profiterez d’un dĂ©licieux vent dans le dos tout en avançant sur votre itinĂ©raire.

Solution 2 : Vous vérifiez les prévisions des jours suivants et voyez que le vent sera plus favorable demain. Vous décidez de profiter de cette journée pour faire une pause bien méritée et repartirez demain sur la route.


Les outils de prévision du vent

Des outils, il en existe beaucoup. Un grand nombre d’applications mĂ©tĂ©os vous proposent les prĂ©visions de vent plusieurs jours Ă  l’avance. Cependant, si je ne dois vous en conseiller qu’un, ce serait Windy C’est la meilleure carte mĂ©tĂ©o existante, avec une application tout aussi performante et interactive !

direction vent

Une interactivitĂ© ultra simple et intuitive qui vous permettront d’avoir toujours un temps d’avance sur le vent.


Contre le vent à vélo, utilisez les abris naturels

A condition que vous ne soyez pas perdu au milieu du désert ou de la steppe, il y a de fortes chances que votre parcours vous réserve des armes dont il faudra user pour minimiser le vent.

Ces armes, elles sont pacifiques mais rudement efficaces :

Les bois et forĂȘts. Les arbres sont votre meilleur alliĂ© pour lutter contre le vent Ă  vĂ©lo. Si vous avez le choix, privilĂ©giez toujours la route qui passera par les bois. N’oubliez pas que si les arbres se regroupent ensemble (ça s’appelle une forĂȘt), c’est pour mieux se protĂ©ger des ravages du vent.

vent vĂ©lo forĂȘt
Photo by dan carlson on Unsplash

Les reliefs. Les montages et collines sont Ă©galement un redoutable coupe-vent, Ă  condition d’ĂȘtre placĂ© du bon cĂŽtĂ© de la montagne !


Acceptez la lenteur

Ça ne sert Ă  rien de forcer. Si vous vous retrouvez avec un vent de face de 50 km/h, vous aurez beau pĂ©daler Ă  fond, vous n’irez pas beaucoup plus vite que si vous y allez Ă  la cool. Écoutez votre corps, Ă©coutez vos sensations, et acceptez le fait de rouler beaucoup moins vite que d’habitude.

Vous Ă©conomiserez vos forces physiques et mentales. Car n’oubliez pas que si le vent a Ă©tĂ© Ă©lu le pire ennemi du cycliste, c’est aussi pour sa capacitĂ© Ă  dĂ©truire chez sa victime toute force psychologique et toute motivation.


Contre le vent, pédalez à plusieurs

Le saviez-vous ? Un cycliste au centre ou en queue de peloton subit une rĂ©sistance Ă  l’air 10 Ă  20 fois plus faible par rapport Ă  un coureur isolĂ©.

vent cycliste
© https://www.pourlascience.fr/

Vous avez peut-ĂȘtre choisi de voyager seul, et c’est tout Ă  votre honneur. En revanche, si vous roulez en groupe, ne gaspillez pas l’immense potentiel anti-vent de votre ou de vos partenaires ! Il faut l’avoir testĂ© pour rĂ©aliser la diffĂ©rence.

J’ai vu des groupes de cyclotouristes rouler Ă  3 mĂštres les uns des autres. Ne faites pas cela. Collez Ă  la roue de votre partenaire et reposez-vous pendant 30 minutes, puis prenez le relai. Vous en sortirez tous gagnants.


Et pourquoi ne pas tenter le bikepacking pour l’aĂ©rodynamisme ?

Vous tenez beaucoup trop Ă  votre indĂ©pendance pour rouler en groupe. Soit… mais vous dĂ©testez le vent, et vous rĂ©alisez Ă  quel point les sacoches sur vos porte-bagages sont des tueurs d’aĂ©rodynamisme. Les sacoches deviennent un enfer en cas de vent frontal ? J’ai peut-ĂȘtre une solution pour vous…

bikepacking
© http://www.tourdebelgique.com/

Ça s’appelle le bikepacking. Pour ceux qui ne connaissent pas encore, le bikepacking, c’est la version light du cyclotourisme. C’est le voyage Ă  vĂ©lo sans porte-bagages et sans sacoches latĂ©rales. Tout est fixĂ© directement au
cadre du vélo grùce à la magie du velcro. Le vélo est alors plus stable, plus léger, et surtout plus aérodynamique.


Ne laissez jamais le vent gĂącher votre voyage Ă  vĂ©lo qui doit avant tout ĂȘtre un plaisir !


Si vous voulez mieux comprendre les effets du vent sur votre dĂ©pense d’Ă©nergie, rendez-vous par ici :