15. Apprendre à mériter les plaisirs (Linz / AUTRICHE)

Après cette escalade épuisante, j’ai pu jouir d’une fin de parcours plus civilisée jusqu’à ma destination du soir : Linz. J’ai eu la chance de passer la nuit chez Andreas et sa femme, qui possèdent une grande maison à trois étages.

Mes hôtes de ce soir

Ca s’est passé à Linz

Leur accueil aura été tout ce dont j’avais vraiment besoin ce soir là. Rien ne manquait. Des personnes sympathiques, intelligentes, drôles et généreuses qui m’ont ouvert leur maison comme si j’étais leur propre fils. J’avais tout un étage juste pour moi, et cerise sur le gâteau, une grande baignoire. Andreas m’a suggéré de prendre un bon bain pendant qu’il préparerait le dîner avec sa femme. C’était comme dans un rêve. Au moment où j’ai plongé mon corps cassé et fatigué dans cette eau bien chaude j’ai ressenti un soulagement extrême. Toutes mes douleurs et tensions musculaires étaient apaisées. Tout le monde connaît cette sensation de bien-être après le sport, et bien j’ai pu apprécier un plaisir cent fois supérieur ! Mon corps était dégoulinant d’endorphine et de dopamine. J’y suis resté 30 magnifiques minutes au cours desquelles je buvais chaque seconde, m’enivrant de volupté.

Le meilleur bain de ma vie

Je crois n’avoir jamais autant savouré un bain de toute mon existence. Les meilleures choses doivent se mériter, elles ne s’apprécient au sommet de leur potentiel qu’au prix d’efforts, de sacrifices et de tourments. Ce n’est qu’en expérimentant ce quasi-orgasme en pénétrant dans ce bain chaud et frissonnant que l’on comprend ce que veut dire le plaisir de mériter. Sachons souffrir pour mieux goûter au plaisir.